Besançon

Qui sème la misère récolte la colère

Brève
28/04/2021


Les intermittents se mobilisent et ont placé des affiches sur tous les lieux de culture de la ville

Comme dans de nombreuses villes, 500 personnes ont manifesté à Besançon vendredi 23 avril contre la réforme de l’assurance-chômage et pour la prolongation des droits des intermittents du spectacle.

Une partie des manifestants est entrée dans les locaux de l’antenne régionale du ministère du travail.

Chaque vendredi depuis plus d’un mois, les professionnels du spectacle font des actions dans la ville et ils occupent le Centre dramatique national depuis 43 jours. 

Cette réforme va diminuer les allocations de plus d’un million de chômeurs dès le 1er juillet.

Quant aux intermittents du spectacle qui n’ont pas pu travailler depuis un an, ils demandent que le gouvernement déclare l’année 2021 « année blanche ». Une telle décision leur permettrait de bénéficier de leur statut et donc des indemnités qu’il prévoie au-delà du 31 août prochain.

Le gouvernement, impuissant contre l’explosion du chômage, veut s’attaquer aux chômeurs. C’est non !

Les dernières brèves