Nevers

Salaire égal pour tous

Brève
27/11/2021

Plus de 350 travailleurs qu'on appelle les "oubliés" du Ségur de la santé se sont rassemblés à Nevers lundi dernier.

Ce n’est pas la première fois qu’ils protestent contre les mesures du gouvernement qui, avec son plan Ségur, a donné quelques miettes à quelques-uns et n’a rien donné à beaucoup d’autres.

Tous ceux qui manifestent ont été confrontés au problème du covid et ont dû faire avec les moyens du bord sans aides de l’Etat. Maintenant, on leur dit qu’ils n’ont droit à rien. C’est scandaleux !

Les augmentations de salaires sont méritées et bien nécessaires en cette période où les prix ne cessent d’augmenter.

Le « Ségur » a divisé les personnels en ceux qui dépendent de la sécurité sociale et ceux qui dépendent des départements même s’ils font le même travail. Les départements ne veulent pas payer les augmentations de salaire pour l’Etat. Mais en définitive ce sont les personnels qui sont victimes de ce système.

Bien sûr que l’Etat devrait payer une juste rémunération à ceux qui se dévouent pour les malades, les handicapés, les enfants, les personnes âgées… et il devrait donner aux départements les budgets nécessaires.

Mais les travailleurs sociaux ont bien raison d’utiliser la seule manière de se faire entendre, la manifestation et en continuant dans cette voie ils pourront obtenir ce qu’ils souhaitent. Et comme le disait une banderole déployée lundi sur les grilles de la préfecture : « Lorsque l’injustice devient la loi, la révolution devient une obligation ».

Les dernières brèves