MUNICIPALES AU CREUSOT : Les 4 candidats répondent aux questions de creusot-infos (3) :  8 – Quelles sont les rues ou axes où vous souhaitez, en priorité, sécuriser la circulation des cyclistes ?

Article de presse
04/03/2020

Julie Lucotte
«Les pistes cyclabes, c’est tendance. Cela permet de se dire écologiste à bon compte, en particulier en période électorale. Personnellement, je n’ai rien contre le vélo, bien au contraire ! Les médecins disent que c’est bon pour la santé.
Mais encore faut-il avoir l’âge, le temps, ou même tout simplement, assez d’énergie pour en faire. Je ne suis pas certaine qu’après 8 heures de postes dans les travées d’Arcelor, 12 heures à l’hôpital ou des heures de ménage avec des horaires qui font rentrer à 23 heures, parfois avec son matériel, on ait envie de faire du vélo. Dans bien des cas, les travailleurs sont obligés de prendre leur voiture personnelle. Ce n’est pas un choix mais une obligation. De plus, les transports publics sont insuffisants. Cela fait longtemps que les capitalistes ont imposé la voiture personnelle comme mode de transport obligatoire, dans tous les pays industrialisés, au détriment des transports collectifs.
Ce leitmotif sur le vélo ne sert qu’à essayer de nous culpabiliser comme si on était responsable de la pollution. Mais les vrais et gros pollueurs, au Creusot, tout le monde les connaît et les a sous les yeux. Ce sont les Arcelor, Framatome et autres… Ce sont eux, comme tous les grands groupes industriels qui mettent la planète à sac et la détruisent pour le profit d’une infime minorité.
Tant qu’on ne leur arrachera pas leur pouvoir sur toute l’économie, on ne pourra pas sérieusement régler les problèmes liés à l’environnement».

Droits de reproduction et de diffusion réservés © creusot-info.com

Lire l'article en ligne