L'Est Républicain Belfort :  Jean-Marie Pheulpin : « C'est de pire en pire »

Article de presse
10/03/2020

Jean-Marie Pheulpin, candidat Lutte ouvrière aux municipales de 2020. ( /Philippe PIOT )

Le candidat de Lutte ouvrière dénonce la paupérisation des habitants des quartiers populaires à Belfort.

Pour Jean-Marie Pheulpin, candidat de Lutte ouvrière (LO) aux élections municipales de Belfort, la principale préoccupation des gens ne réside pas dans l'environnement ou la culture. « La plupart de ceux que je rencontre dans les quartiers se demandent juste comment ils vont faire pour s'en sortir. Ils sont confrontés à la difficulté de la vie quotidienne et c'est de pire en pire. Mon quartier, Dardel, était habité par des gens de l'Alsthom, des ouvriers, des techniciens. Aujourd'hui, on y croise des gens au chômage ou au RSA. Les élections, cela leur paraît bien lointain car ils savent que cela ne changera rien pour eux, ni dans une élection nationale et encore moins dans une élection locale », dit-il.

Mais alors, à quoi bon présenter une liste et demander aux gens de se déplacer aux urnes ? « Nous sommes là pour faire entendre le camp des travailleurs, pour nous compter, faire entendre que nous sommes là. Il faut que le camp des exploités se fasse entendre et vote pour se montrer, c'est tout le sens de notre candidature. Nous sommes dans un combat général qui oppose le camp des travailleurs à une poignée de multimillionnaires », détaille le représentant de Lutte ouvrière qui prône, à l'échelle de la commune, « une forme de démocratie ouvrière » associant dans ses décisions « les travailleurs, leurs syndicats et leurs associations ».

La campagne électorale pour Lutte ouvrière ne change pas vraiment les habitudes de ses habitants : le tractage sur les marchés et les artères commerçantes se déroulent avant les élections de la même manière que le reste de l'année. LO est aussi la liste qui dépense le moins pour sa campagne. À peine quelques centaines d'euros pour chaque scrutin.

Ph.P.

© L'Est Républicain, Mardi le 10 Mars 2020 / Belfort-ville / Belfort Droits de reproduction et de diffusion réservés

Lire l'article en ligne