L'Est Républicain :  Jean-Pierre Mercier (LO) : « Le changement viendra d'en bas »

Article de presse
07/04/2019

Jean-Pierre Mercier (à gauche) avec Michel Treppo, ouvrier à Peugeot Sochaux également sur la liste ( /S.DOUGNAC )

Jean-Pierre Mercier (à gauche) avec Michel Treppo, ouvrier à Peugeot Sochaux également sur la liste ( /S.DOUGNAC )

« Un programme pour populariser les objectifs de lutte » : voilà ce qu'a présenté Jean-Pierre Mercier à la Roselière de Montbéliard, à l'occasion de la traditionnelle et annuelle fête régionale de Lutte ouvrière (LO).

Plus connu dans le secteur comme délégué central CGT du groupe PSA (il travaille à Poissy), le quinquagénaire conduit, avec et après Nathalie Arthaud, la liste de son parti aux élections européennes.

Ouvrier de l'automobile à Sochaux, ex-élu au conseil municipal de Valentigney, le régional de l'étape Michel Treppo fait partie des 79 candidats.

Leur credo tient en trois points essentiels : augmenter les salaires et le pouvoir d'achat en les indexant sur les prix, interdire les licenciements et les fermetures d'usine aux grands groupes (« derrière, c'est le RSA puis la misère pour les travailleurs », dit-il évoquant également le cas de PSA Hérimoncourt, dont l'activité sera transférée à Vesoul) et permettre à ses derniers de mettre leur nez dans les conseils d'administration des grandes entreprises. Conscient qu'à l'échelle européenne et même nationale les ouvriers « n'ont pas assez pris confiance pour entamer les combats nécessaires »,

Jean-Pierre Mercier croit cependant, inspiré par l'exemple des gilets jaunes puis des revendications de la jeunesse en Algérie, que le changement viendra nécessairement d'en bas. La liste LO est là pour entamer le mouvement.

S.D.

© L'Est Républicain, Dimanche le 07 Avril 2019 / Franche-Comté / Montbéliard Droits de reproduction et de diffusion réservés