Pour les travailleurs, Nathalie Arthaud

Article de presse
10/05/2019

Nathalie Arthaud. ( Photo THOMAS SAMSON/AFP )

Nathalie Arthaud, tête de liste de Lutte ouvrière, ne se fait guère d'illusion quant au score qu'elle obtiendra le 26 mai au soir. Sauf miracle, elle n'attendra pas les 5 % pour obtenir des élus, et sans doute pas les 3 % pour le remboursement des frais de campagne.

Communiste révolutionnaire, Nathalie Arthaud et sa liste composée de travailleurs (le délégué CGT de Peugeot Jean-Pierre Mercier est numéro 2), utilisent ce scrutin pour dénoncer l'Union européenne comme instrument « aux mains du grand capital et de la grande bourgeoisie ».

Partisane d'une gestion économique collective de l'Europe, elle plaide pour une prise de pouvoir des travailleurs.

Le 26 mai est le moyen, pour Lutte ouvrière (soutenue par le Nouveau parti anticapitaliste qui n'a pas eu les moyens financiers de faire campagne) d'exprimer une colère dans les urnes et faire valoir ses revendications. L'une des principales est l'augmentation du SMIC à 1 800 euros nets par mois.

Extrait de la page commune à la presse de l'Est "ces petits qui "gènent" les gros" Le Républicain lorrain, L'Est Républicain, L'Alsace, Le Pays, Vosges Matin Vendredi 10 mai 2019