Le Creusot

Aux EHPAD du Creusot, les embauches sont plus que nécessaires

Brève
25/03/2019

Aux Reflets d'Argent, les employées sollicitent de plus en plus leur hiérarchie pour qu'elle s'explique sur le manque de personnel et les heures supplémentaires non payées. La charge de travail est de plus en plus importante, à tel point que les aides-soignantes ont l'impression de jeter les personnes âgées dans leur lit vers la fin de leur journée de travail. Cette situation s'explique par le fait que la direction, ancienne comme nouvelle, n'a ni embauché, ni remplacé les départs en retraite.

La quantité d'heures supplémentaires peut aller jusqu'à 15 h / mois, et la direction joue sur les repos compensatoires, ou sur les repos hebdomadaires, pour ne pas les verser à temps aux employées. Du coup, bon nombre d'entre elles enchaînent des semaines à plus de 35 heures alors qu'elles sont payées au SMIC horaire. D'ailleurs, la direction cherche à normaliser les journées de travail de 12 heures. Et il ne faut donc pas s'étonner si les employées se retrouvent avec des accidents de travail graves... que la direction ne veut pas reconnaître.

Dans ces conditions, les employées préféreraient être plus nombreuses à travailler avec des salaires décents, et ne pas enchaîner les heures supplémentaires. Et personne ne croit un mot des justifications de la direction qui avance soit des problèmes d'argent, soit des statuts nouveaux pour expliquer qu'elle ne peut pas embaucher.