Bretagne

Agriculteurs et consommateurs sont jambon !

Brève
25/10/2018

Quatorze entreprises se seraient entendues entre janvier 2011 et avril 2013 sur les prix du jambon et d’autres produits de charcuterie : parmi elles Turenne Lafayette (rachetée par la Cooperl), Fleury-Michon, les Salaisons Celtiques (Intermarché) ou encore Herta (Nestlé).
Ces industriels ont monté une entente préjudiciable à la fois aux consommateurs et aux agriculteurs, avec la complicité de l’Etat qui ferme les yeux sur le monopole que s’est arrogé la grande distribution.