Côtes d’Armor

Covid ou pas covid, les attaques continuent.

Brève
01/04/2021

À l'hôpital de Guingamp, un débrayage d'une heure a eu lieu lundi 29 mars. Manque de moyens humains et matériels, personnels stressés, épuisés après la journée de travail... La situation n'est plus tenable.

Les diminutions incessantes des effectifs, les fermetures de services et de lits, continuent malgré la crise sanitaire.

L'hôpital de Guingamp peut se targuer d'avoir été sur la plus haute marche du podium quant aux heures supplémentaires, au nombre de contractuels et d'emplois précaires.

Trois collègues se sont suicidés ces deux dernières années. Les graves dysfonctionnements, maintes fois signalés, ont toujours été pris à la légère par les directions successives.

Ceux qui débrayaient ce lundi sont conscients de devoir se retrouver tous ensemble pour obtenir des augmentations de salaires, des recrutements massifs, des titularisations pour en finir avec les emplois précaires.

Les dernières brèves