Côtes d’Armor

Suicide d’un travailleur : le patron responsable

Brève
11/01/2021

Fait rarissime, le suicide de Gwenaël Le Goffic, chauffeur-livreur pendant 20 ans chez Nutréa-Triskalia à Plouisy a été reconnu comme un accident du travail dû à la faute inexcusable de son employeur.

Comme pour tout ce qui concerne la justice pour des ouvriers, elle est interminable et il a fallu six ans de combat pour la famille.

Les patrons nient systématiquement le lien entre l’exploitation en entreprise et le suicide d’un travailleur, renvoyant le plus souvent à des « difficultés personnelles ».

Pour une fois, l’un d’entre eux est condamné à 120 000 euros au titre du préjudice moral.

Les dernières brèves