Tours

Colère contre les violences policières

Brève
04/06/2020

Manifestation Tours 2 juin

Près de 300 personnes se sont rassemblées mardi soir et ont défilé dans les rues de Tours. Les manifestants, très jeunes, brandissaient des pancartes dénonçant la mort de Adama Traoré, mais aussi celle d’autres victimes de violences policières.

Il y a quatre ans Adama est mort au cours d’une interpellation à Beaumont-sur-Oise. Depuis ce temps, sa famille se bat pour faire reconnaître la culpabilité des gendarmes qui ont procédé à l’interpellation.

En France comme aux États-Unis, la police se sent couverte par les autorités. Et pour que justice soit rendue, il faut des années et beaucoup de ténacité de la part des proches des victimes.

L’appareil d’État se montre pour ce qu’il est, avant tout un appareil de répression dirigé contre les classes pauvres, quelles que soient leur origine et leur couleur de peau. En finir avec les violences policières, ça ne peut passer que par une remise en cause de cet État et de cette société de classe.

 

Les dernières brèves