Friche industrielle à Bléré (Indre-et-Loire) : Le principe du pollueur payé !

Brève
07/12/2021

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au logement auprès de la ministre de la Transition écologique était en visite en Indre-et-Loire le 3 décembre. A son menu, la visite d'une friche industrielle à Bléré, dans le cadre de la lutte contre "l'artificialisation des sols". Ecologie oblige, il ne s'agit pas de rebétonner des zones revenues à l'état de friches après la fermeture d'usines.

La friche visitée, située dans la petite ville en bordure du Cher deviendrait donc un espace de vie et d'animation selon les projets de la municipalité. Fort bien. Mais qui va payer les frais de dépollution du terrain où a été implantée de 1960 à 2009 une fonderie sous-traitante de l'automobile ? Les héritiers du fondateur Waeles ? Les actionnaires de l'Union des Banques Suisses qui la reprirent ensuite via leur filiale Valfond ? Ou bien ceux d'Autocast qui se chargèrent de licencier la dernière centaine d'ouvriers restant en 2009 ? En aucun cas ! Même quand les patrons disparaissent, les collectivités sont toujours là pour réparer les dégâts qu'ils ont causés. Après que la commune eut racheté le terrain en 2012, l'Etat mettra la main à la poche pour aider à financer les quelques 7,5 millions d'euros que coûteront les travaux de dépollution et de déconstruction.

On ne va quand même pas empêcher les actionnaires de spéculer en mettant le nez et la main sur leurs fortunes accumulées...

Les dernières brèves