L’Éducation Nationale, agent recruteur des patrons

Brève
04/05/2022

            La Délégation Académique à la Formation Professionnelle Initiale et Continue (DAFPIC) vient de faire parvenir au personnel des lycées professionnels de l’académie d’Orléans-Tours, un mail du groupe pharmaceutique Sanofi.

            La multinationale y annonce une « tournée de recrutement » d’« alternants », c'est-à-dire d’apprentis, par centaines, « pour la rentrée 2022 ». Une partie d’entre eux seraient recrutés pour l’usine de Tours, une autre partie pour celle de Montargis-Amilly.

            Ainsi, l’Éducation Nationale se transforme en agence de recrutement au service d’un groupe capitaliste pour faire cheminer les lycéens plus rapidement vers un emploi peu payé.  Ce n’est même pas pour que cela coûte moins cher à l’Etat que la formation scolaire, car au contraire il paye les patrons rubis sur l’ongle pour ces apprentis, et ils n’ont ainsi quasiment pas de salaire à débourser.

            Solliciter les lycées d’enseignement professionnel pour remplir plus rapidement les poches des patrons de Sanofi ou autres, avec une main d’œuvre jeune et peu coûteuse, ne serait-ce pas en plus  un moyen de vider ces lycées … et d’en finir bientôt avec eux ?

Les dernières brèves