Eure-et-Loir

Les assistants d'éducation mobilisés

Brève
02/12/2020

Les assistants d’éducation étaient en grève mardi 1er décembre en Eure-et-Loir. Ces « surveillants » sont embauchés par les chefs d’établissements pour une durée d’un an renouvelable cinq fois au maximum mais sans aucune possibilité de titularisation. Après avoir exercé ce métier pendant 6 ans au plus et avoir acquis une certaine expérience, ils sont donc remerciés. En cette période de crise sanitaire, ce sont eux qui veillent au respect des gestes barrières, au port du masque par les élèves ainsi qu’à leur prise en charge en cas de symptômes de la Covid-19. Ils sont responsables de la gestion des internats lorsque le groupe scolaire en possède un. Leur sous-effectif chronique ajoute à leur ras-le-bol.

C’est pour dénoncer cette condition de précarité mais aussi la dégradation de leurs conditions de travail en cette période de crise sanitaire qu’ils se sont regroupés à une trentaine devant l’inspection académique de Chartres. La réponse de la hiérarchie est la création de 277 postes supplémentaires à l’échelle de l'académie, ce qui est peu étant donné le nombre d'établissements, et uniquement pour jusqu’en février. Une réponse qui est loin des attentes et réclamera de nouvelles mobilisations.

Les dernières brèves