Orléans (Loiret)

L'ignominie du centre de rétention

Brève
23/01/2024

Décidé par le ministère de l’intérieur, le premier centre de rétention administrative du Centre-Val de Loire va entrer en service près d’Orléans le 5 février.
D’une capacité de 90 places, et construit en lisière de l’université d’Orléans, à Olivet, il enfermera les travailleurs sans papiers que le gouvernement  entend expulser.
1200 mètres carrés de bureaux ont aussi vu le jour dans lesquels la police de l’air et des frontières (PAF) est déjà installée.
Samedi 20 janvier, à l’appel des associations soutenant les personnes sans papiers, de syndicats et de partis politiques dénonçant la création de ce centre, plus de 150 personnes ont manifesté devant les grilles. De Sarkozy à Macron en passant par Hollande, tous ont mené une politique contre les travailleurs sans papiers.
Avec la loi immigration, le sort réservé aux travailleurs sans papiers, les pauvres parmi les pauvres, va encore s’aggraver.

Les dernières brèves