Michelin : non aux suppressions d’emplois !

Brève
08/01/2021

Le groupe Michelin a décidé de supprimer 2 300 emplois en France d'ici 2024, pour moitié dans les bureaux, pour moitié en production. Cette coupe de 10 % dans les effectifs, le PDG l'appelle un « plan de simplification et de compétitivité ».

Pour s'éviter les procédures et les dépenses liées à un plan dit social, Michelin compte en passer surtout par des départs en pré-retraites, et par des ruptures conventionnelles collectives - méthode introduite par Macron fin 2017 pour faciliter la tâche aux grands patrons quand ils détruisent des emplois.

Vu la pénibilité des conditions de travail chez Michelin, il n'est pas impossible que la direction trouve, dans ses différents sites, des « volontaires » au départ lui, évitant ainsi des licenciements secs. Mais vu la crise, et la difficulté actuelle de retrouver un nouvel emploi, ce n'est pas certain.

Ces suppressions d'emplois, qui plus est de la part d'un groupe florissant, sont révoltantes. Ces dix dernières années, le dividende distribué par action a été multiplié par trois, la famille Michelin reste dans le top 100 des plus grandes fortunes françaises. Il faut donc imposer de prendre sur les profits passés et présents et sur les fortunes accumulées par les gros actionnaires, en particulier celle de cette famille Michelin, pour maintenir tous les emplois, avec maintien du salaire de tous !

 

Les dernières brèves