Hutchinson - Châlette sur Loing (Loiret) :  Solidarité, c'est aux actionnaires de puiser dans leur coffre fort !

Echo d'entreprise
05/04/2020

Depuis le 23 mars, Hutchinson a redémarré quelques ateliers avec 170 travailleurs. Un travailleur fiévreux a été renvoyé chez lui, son atelier a été fermé, désinfecté et réouvert dès le lendemain. Que cela soit pour lui ou d’autres travailleurs malades, sans dépistage, comment affirmer qu’il ne s’agit pas du Covid-19 ?

Le patron veut à tout prix honorer ses commandes et verser des dividendes aux actionnaires. Aussi, à la suite du groupe Total dont il fait partie, Hutchinson a annoncé qu'il ne recourrait pas au chômage partiel et refuserait les aides de l'État.

La direction exerce un chantage : les salaires des travailleurs seraient maintenus, sous condition qu'ils posent une partie de leurs congés. Ce n’est pas du salaire maintenu, c’est du vol. Être confiné et enfermé chez soi, c'est tout sauf des vacances ! De plus, avec la suppression de la prime de panier, le salaire sera amputé d'une centaine d'euros par mois. Une broutille pour les actionnaires de Total à qui on vient de verser 1,8 milliards d'euros !

Les travailleurs savent compter : avec 421 millions de profits en 2019, Hutchinson a largement les moyens de payer les salaires complets sans vol de leurs congés !