Châteauroux :  En campagne et dans la lutte

Article de presse
09/03/2020

Véronique Gélinaud, tête de liste Lutte ouvrière. © Photo NR

Lutte ouvrière a présenté sa liste « Faire entendre le camp des travailleurs ». Véronique Gélinaud, retraitée aide-soignante, en prend la tête.

Nous présentons une liste d’ouvriers, d’employés, d’enseignants, de retraités. Tout ce qui fait partie du monde du monde, indique Véronique Gélinaud, tête de liste Lutte ouvrière pour les élections municipales. Autour de colistiers et de sympathisants, cette dernière chiffre les forces en présence. « LO présente 260 listes à travers la France et deux dans l’Indre, à Châteauroux et Issoudun. Partout où nous le pouvons, dans toutes les élections, nous faisons entendre la voix trop peu écoutée des travailleurs ».

« Une prise de conscience »

La liste, baptisée « Faire entendre le camp des travailleurs », est renouvelée de moitié par rapport à 2014, « avec des gens nouveaux qui nous rejoignent, et qui veulent s’investir », souligne Véronique Gélinaud, en rappelant que les candidats vivent « dans les quartiers populaires de la ville ; Saint-Jean, Touvent, Beaulieu, etc., et font face à des mois de mois difficiles ».
Pragmatiques, les candidats LO ne se lancent pas pour gagner les élections, mais pour peser, autant que possible, sur l’avenir de la ville. « Avoir ne serait-ce qu’une personne au sein d’un conseil municipal pourrait permettre de défendre la cause des ouvriers, de changer le rapport de force. » Aide-soignante à la retraite, Véronique Gélinaud, 61 ans, se sert de son expérience personnelle pour faire un constat des difficultés actuelles. « Quand j’ai terminé, je travaillais douze heures par jour. On nous a imposé beaucoup trop de choses à cause d’un budget sur la santé catastrophique. » Pour elle, le contexte actuel voit s’éveiller une lutte. « Avec les Gilets jaunes, les retraites, on voit qu’il y a une prise de conscience et que le patronat, au lieu d’utiliser tout l’argent engrangé pour les travailleurs, préfère l’utiliser pour faire de la spéculation. Les gens n’en peuvent plus, et commencent à se réveiller. »
Quant à savoir ce qu’inspirent à LO les autres listes à Châteauroux, et bien pas grand-chose. « On veut planter des arbres, faire des pistes cyclables, etc. D’accord, mais c’est loin d’être la priorité. Permettez d’abord aux gens de travailler convenablement ! »

© Julien Griveau - Journaliste, rédaction de Châteauroux - La Nouvelle République

Lire l'article en ligne