Municipales à Tours : :  Les autres candidats livrent leur programme

Article de presse
11/03/2020

Article La Nouvelle République - Mercredi 11 mars 2020

Nous avons demandé aux cinq candidats absents du débat de lundi soir – Carole Charrier, Claude Bourdin, Michaël Cortot, Philippe Lacaïle et Thomas Jouhannaud – de présenter leur projet.

--------------------------------------------------------------------------

Thomas Jouhannaud défend les quartiers populaires

Thomas Jouhannaud mène la liste Lutte ouvrière à Tours. Il en existe aussi une à Saint-Pierre-des-Corps et à Joué-lès-Tours. « Un élément m’a frappé dans cette campagne, dans le débat de lundi également : aucun candidat n’a parlé de la fermeture de SES, à Tours-Nord, alors que les salariés attendent leur lettre de licenciement en mai. Les chiffres de la pauvreté, je le rappelle, sont de 26.000 personnes à Tours ; soit 21 % des habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté. Toutes les autres listes se gardent bien d’en parler car ce serait s’attaquer à la toute-puissance du patronat et du capital. Nous, nous essayons d’expliquer que la solution pour les travailleurs ne vient pas d’un catalogue de promesses démagogiques et mensongères, mais de leur capacité à s’organiser collectivement. » Le candidat LO veut donc réquisitionner des logements vides, s’opposer aux coupures de courant, aux expulsions de migrants et de sans-papiers.
Le programme ? « Organiser le camp des travailleurs, tisser un réseau de gens combatifs. » Interrogé sur la proximité idéologique avec Claude Bourdin (C’est au Tours du peuple), Thomas Jouhannaud répond qu’elle n’existe pas. « Lui se réclame de gauche. Pour nous, la droite et la gauche sont des critères politiques, or, nous sommes dans le camp social, dans la lutte des classes. Les travailleurs ont besoin d’une meilleure boussole. »

 

Droits de reproduction et de diffusion réservés © La Nouvelle République (Indre-et-Loire)

Lire l'article en ligne