L'Eclaireur du Gâtinais :  Lutte ouvrière : "Renverser le capitalisme"

Article de presse
14/05/2022

Dominique Clergue et sa suppléante Anne-Marie Fourniols représenteront Lutte ouvrière dans la quatrième circonscription pour défendre le camp des travailleurs.
Dominique Clergue, 61 ans, ouvrière chez Hutchinson retraitée, est, comme depuis 2002, la candidate de Lutte ouvrière aux élections législatives dans la quatrième circonscription du Loiret. Elle a pour suppléante Anne-Marie Fourniols, 64 ans, ancienne infirmière au Centre hospitalier de l'agglomération montargoise. « Nous voulons continuer à faire entendre le camp des travailleurs », explique Dominique Clergue. « Nous affirmons que le monde du travail, qui fait tout tourner, peut imposer des mesures qui correspondent à ses intérêts. Il doit se défendre et pas attendre quoi que ce soit des députés, fussent-ils de gauche, qui se succèdent. Il ne faut pas croire en un sauveur suprême. Les avancées, c'est par les luttes qu'on les obtient. Comme en 1936. On ne s'en sortira pas sans renverser le capitalisme ».

Critique envers l'union de la gauche

L'union de la gauche (Nupes) fait sourire Dominique Clergue. « Elle se sert du sentiment de rejet de Macron pour faire croire au fantasme qu'elle peut tout renverser. Mais c'est faux. Regardez la dernière union, avec Jospin. Il y a eu de multiples attaques contre les travailleurs. Mélenchon dit qu'avec lui, il n'y aura plus besoin de faire grève. Cette "Nupes" a des perspectives politiciennes, nous, on veut renverser le capitalisme. Ce n'est pas la même chose ».

Stéphane Boutet