Le Berry Républicain (Cher) :  Régis Robin est candidat Lutte ouvrière à Vierzon et mènera la cinquième liste des élections municipales

Article de presse
06/02/2020

Candidature de Régis Robin (Lutte ouvrière) aux municipales à Vierzon © Yassine Azoug

Une cinquième candidature a émergé dans la course à la mairie de Vierzon. Régis Robin, 67 ans, sera la tête de liste de Lutte ouvrière, baptisée « le Camp des travailleurs », aux élections municipales.

Cet ancien conseiller municipal d’opposition, par deux fois lors du mandat de Jean Rousseau, et ancien conseiller municipal de la majorité, lors du premier mandat de Nicolas Sansu, de 2008 à 2014, a décidé de retenter sa chance pour les municipales des 15 et 22 mars.

En effet, en 2014, Régis Robin avait déjà conduit une liste Lutte ouvrière (LO), se désolidarisant de la liste d’union des forces de gauche et écologiste menée par Nicolas Sansu. Suite à des désaccords et des visions différentes, Régis Robin et LO avaient décidé de se lancer seuls dans la bataille des municipales. La liste avait obtenu 4,62 % des voix au premier tour.

« Nous nous présentons pour permettre aux travailleurs, à ceux qui n’ont que leur travail pour vivre, de s’exprimer clairement contre la politique du gouvernement. »

En mars prochain, une deuxième liste de gauche va donc se présenter face à celle du maire sortant, Nicolas Sansu, qui rassemble des forces de gauche, écologistes et citoyennes (PCF, PS, LFI, EELV et des citoyens).

Mais « nous sommes différents, nous n’avons pas la même vision », confie Régis Robin qui souhaite faire émerger les idées d’« un communisme révolutionnaire » dont l’objectif est de « changer de société ». Ces idées, il entend les défendre une nouvelle fois en 2020.

« Notre liste est complète et sera dévoilée prochainement, explique Régis Robin. Nous nous présentons pour permettre aux travailleurs, à ceux qui n’ont que leur travail pour vivre, de s’exprimer clairement contre la politique du gouvernement et des capitalistes. » Selon l’ancien professeur d’histoire-géographie aux lycées Henri-Brisson et Édouard-Vaillant, « tous les candidats de la liste se sont engagés dans les luttes qui se sont produites ces dernières semaines et depuis des mois ». La liste appelle « les travailleuses et travailleurs à s’exprimer politiquement pour leur camp aux municipales ».

Localement, « les problèmes du quotidien, qu’il s’agisse de l’éducation, de la santé, des transports, de l’habitat indigne, de la misère et de ses conséquences, du chômage et de la précarité, dépendent surtout de la politique menée par le gouvernement ».

« Une démocratie ouvrière »

« Nous associerons l’ensemble du monde du travail à toutes les décisions ». Régis Robin n’a pas dévoilé de projet municipal précis, mais a expliqué que « si nous avions des élus, ils seraient un point d’appui pour toutes les luttes que les travailleurs vont mener ». Le candidat prône « une démocratie ouvrière » dans laquelle « nous associerons l’ensemble du monde du travail à toutes les décisions et ferons systématiquement appel aux travailleurs, aux chômeurs, aux retraités, à leurs associations, à leurs syndicats pour qu’ils participent aux décisions. Si on est élu, on les défendra en conseil municipal ».

Yassine Azoug

article en ligne