Mineurs de Lorraine

7 ans de procédure… et il faut encore attendre !

Brève
09/09/2020

727 anciens mineurs de charbon, âgés de 53 à 89 ans, se battent depuis 7 ans pour faire reconnaitre par les tribunaux qu’ils souffrent d’un préjudice d’anxiété. Première reconnaissance en 2016, cassée en appel en 2017, appel cassé en 2019. C’est à Douai que l’affaire est maintenant jugée.

Les mineurs ont été exposés à l’amiante, au formol, aux poussières et à d’autres produits toxiques. Aucun n’était malade en 2013 mais, en sept ans, près de 250 maladies professionnelles ont été reconnues parmi eux.

Maladies respiratoires, mais aussi de cancers du poumon, du rein, de la peau, du sang, du nez… Les coupables sont les Houillères de Lorraine, aujourd’hui dissoutes. C’est face à l’Etat que se retrouvent les mineurs. Et la justice fait traîner les choses. C'est révoltant : une dizaine de mineurs présents au début de la procédure sont décédés depuis des suites de leur maladie.

Les dernières brèves