Scolarest / Compass Group

Aides publiques pour une multinationale

Brève
11/12/2020

Le conseil d’agglomération de Chaumont a adopté mercredi 2 décembre une délibération pour indemniser Scolarest, l’entreprise privée qui a été engagée pour fournir les repas des cantines scolaires. L’indemnisation portait sur la période du Covid. L’agglo accepte donc de payer pour des repas qui n’ont pas été servis.

Bien des salariés ont supporté des baisses de salaires pendant le confinement, ne serait-ce qu’avec le chômage partiel qui n’est indemnisé par l’État qu’à 84% du salaire net… quand ils n’ont pas perdu leur travail ! Et le repas équilibré de la cantine a manqué à beaucoup d’enfants.

L’entreprise Scloarest, dont les salariés ont été payés par l’État par le chômage partiel, trouve encore que son manque à gagner mérite une indemnisation. Si c’était une petite entreprise qui risquait la ruine, cela pourrait peut-être se discuter. Mais elle appartient à Compass Group, une multinationale qui a réalisé un résultat net de 1,2 milliard d’euros en 2019 !

Il est évident que l’argent de la collectivité devrait aller dans les estomacs des enfants, et ne pas servir les appétits de profits d’une multinationale. 

Les dernières brèves