Striebig-Keolis

Chauffeurs en colère

Brève
16/02/2021

Piquet devant le dépôt de Strasbourg, au Port-du-Rhin, lundi 15 février

Les chauffeurs de bus de Striebig-Keolis, qui assurent des missions de transports publics (lignes urbaines, transport scolaire, desserte de communes rurales) dans le Bas-Rhin, ont entamé une grève lundi 15 février à l’appel de la CFDT et de la CGT. Les raisons d’être en colère ne manquent pas : salaires insuffisants, conditions de travail dégradées et dangereuses avec des autocars vieillissants (sièges, boîtes de vitesse…). Les chauffeurs revendiquent également la réintégration d’un collègue sanctionné.

Ce lundi ils étaient environ 70 chauffeurs en grève sur les 110 que comptent les trois dépôts de Strasbourg, Illkirch et Molsheim.

Le groupe Keolis, filiale de la SNCF, avec un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros et un bénéfice de 84 millions d’euros, peut et doit payer.

Les dernières brèves