Prison de Chaumont

Conditions de vie indignes et exploitation

Brève
23/01/2021

Dans un rapport publié récemment sur la maison d’arrêt de Chaumont, le contrôleur général des lieux de privation de liberté souligne que les conditions d’hébergement  sont mauvaises et que le taux d’occupation est de 120 à 150%. Voilà qui n’est pas étonnant, puisque toutes les prisons sont surpeuplées, et depuis des années.

Cela n’empêche pourtant pas que certains détenus soient employés notamment pour réaliser des emballages de luxe pour le groupe Sephora et les valises à roulettes Louis Vuitton (marques du groupe de luxe LVMH), avec des conditions de travail où les horaires ne respectent pas les règles fixées par le droit du travail et où les conditions d’hygiène sont déplorables.

Outre que les droits les plus élémentaires des détenus, entassés dans leur cellule,  ne sont pas respectés , qu’un groupe privé riche à milliards puisse  profiter en plus d’une main d’oeuvre corvéable à merci est tout bonnement scandaleux.

Les dernières brèves