Continental, Smart, Malhe Behr, ZF

Ils auraient bien voulu continuer !

Brève
25/03/2020

Les principaux sous-traitants automobiles de la région ont finalement décidé de fermer leurs usines, bien souvent plusieurs jours voire une semaine après l’annonce des premières mesures de confinement.

Dans un communiqué de ces mêmes constructeurs automobiles, on découvre leurs priorités de patrons : « Continental et Bosch, ont annoncé mercredi qu’ils allaient interrompre totalement ou partiellement leur production en Europe, en réponse 1) à la baisse de la demande, 2) aux difficultés d’approvisionnement et 3) pour protéger leurs salariés face à l’épidémie de coronavirus ».

Une chose est claire : la santé des ouvriers passe en dernier. Pour se protéger et protéger leurs familles, y compris contre les envies qui démangent certains patrons de faire reprendre le travail le plus vite possible, les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes et leur capacité à réagir collectivement.

Les irresponsables

Pour continuer à produire des pneus, des voitures, des boîtes de vitesse, ces patrons ont fait prendre des risques inconsidérés à des milliers de travailleurs.

Chez Continental, il s’agissait d’avoir cuit et finalisé le plus grand nombre de rohlings et de faire le maximum de stocks en prévision de la reprise. En attendant, il y aurait désormais 23 cas de Covid-19 suspectés et la direction de Continental reconnaît désormais que tous ont travaillé au sein d’ateliers fréquentés par plus de 450 ouvriers, jusqu’à vendredi dernier.

Et c’est le même constat chez les sous-traitants de Continental, comme à Crealog dont des ouvriers ont aussi été contaminés.

Les dernières brèves