CHRU de Nancy :  La seconde vague comme la première

Echo d'entreprise
02/12/2020

Le CHRU ne peut à la fois fonctionner normalement et affronter la vague Covid

Pour ne pas être submergé par la seconde vague de Covid, le CHRU a été amené à réduire de 50 % ses activités de bloc opératoire.

C’est autant de retard et parfois de perte de chance pour les patients qui ont vu leur opération reportée.

Et c’est aussi l’aveu que les leçons n’ont pas été tirées de la première vague par ceux qui ont la responsabilité de la santé publique.