CHRU de Nancy :  La solution : embaucher

Echo d'entreprise
16/11/2020

L'hôpital central à Nancy

Dans les réas, soins intensifs, soins continus, la misère du sous-effectif est tellement flagrante que, pour faire face à l’absentéisme, la direction n’a pas trouvé mieux que de s’asseoir sur la législation en réinstaurant la semaine de 60 heures (en alternance avec la semaine de 24 heures).

Ils sont fous, à ce rythme-là on n’en a pas fini avec l’absentéisme !