Cristallerie de Baccarat

Le préjudice d’anxiété reconnu en appel

Brève
28/09/2020

L'industrie du luxe est une des activités les plus lucratives : à quel prix ?

Jeudi 24 septembre la cour d’appel de Nancy a reconnu le préjudice d’anxiété pour 264 anciens salariés de la cristallerie de Baccarat. Exposés à l’amiante ente 1949 et 1996, ils avaient été déboutés en première instance au tribunal des prud’hommes, mais 30 autres salariés avaient dû aller jusqu’en cour de cassation pour obtenir gain de cause. La requête de 153 anciens travailleurs de la cristallerie doit encore passer en appel.

Suite à la décision de justice, les travailleurs vont recevoir chacun une indemnité de 9 000 euros, le prix estimé par la justice pour une vie constamment sous la menace du cancer de l’amiante. Ce n’est qu’une bien petite partie de ce qu’ils ont rapporté par leur travail à leurs patrons successifs, les de Chambrun, les Taittinger et autres Starwood.

Les dernières brèves