Coronavirus

Les mineurs avaient bien des raisons de réclamer un préjudice d’anxiété !

Brève
14/05/2020

Selon le Républicain lorrain qui cite ces chiffres, il y a eu 70% de décès supplémentaires chez les anciens mineurs. C’est la Carmi-Est (caisse régionale de sécurité sociale dans les mines) qui donne ce chiffre à comparer avec une surmortalité de 39% pour le Grand-Est, sur la même période de mars-avril.

Bien sûr il s’agit d’une estimation pour l’instant, mais la tendance est confirmée par la caisse de sécurité sociale des mineurs.

Depuis des années les mineurs se battent pour faire reconnaitre le préjudice d’anxiété pour les mineurs, exposés qu’ils ont été à l’amiante et aux produits cancérogènes. Les tribunaux font trainer les procédures, mais la réalité est là.

Les dernières brèves