Cristallerie de Baccarat (Meurthe-et-Moselle)

Les travailleurs doivent savoir ce qu’on leur prépare !

Brève
04/01/2019

Source : Wikimedia Commons

De 2005 à 2017, La Cristallerie de Baccarat a été entre les mains du fonds d'investissement américain Starwood Capital, qui avait racheté le groupe Taittinger et la société du Louvre qui possédaient à l'époque la Cristallerie. Aujourd’hui l’entreprise a pour actionnaire très majoritaire FCC, un fonds chinois. Qui a lancé une opération de rachat des actions qu’il ne possède pas encore.

De nombreux travailleurs sont inquiets : avec le précédent propriétaire, ils ont connu les plans bien mal nommés « sociaux ». Le nouveau est aussi un fonds d'investissement. Et ses intentions, il est le seul à les connaître, tant il est vrai que ces fonds d'investissement n'ont qu'un seul but quel que soit leur nationalité : enrichir les actionnaires. Qu’en est-il de l’avenir de la cristallerie ?

C’est à cela que sert le secret des affaires : cacher aux travailleurs les mauvais coups qu’on leur prépare.