Liquidation du dépôt de Presstalis à Jarville (54)

Les travailleurs et les dépositaires de presse sont sacrifiés

Brève
21/05/2020

La presse nationale n'est plus distribuée

Suite à la décision du tribunal du commerce de Paris de vendredi 15 mai, tous les dépôts de province de Presstalis ont été fermés et leurs salariés licenciés. Plus de 500 emplois sont supprimés. Au dépôt de Jarville, qui distribuait la presse nationale aux vendeurs de journaux de la région, ce sont 21 salariés qui n’ont plus d’emploi depuis lundi.

Les dépositaires de presse, qui n’ont plus de journaux nationaux à vendre depuis plus d’une semaine, se retrouvent dans une situation financière difficile, cela après les huit semaines de confinement qui avaient déjà ralenti fortement leurs ventes. Et les lecteurs ne trouvent plus leur journal en kiosque…

Les grands groupes de presse (aux mains de Bolloré, Lagardère, Arnaud et autres Drahi…) ont réussi à casser ce système de distribution qui était commun à tous les quotidiens et hebdomadaires, même les plus modestes, et qui approvisionnait les kiosques dans tout le pays.

Les dernières brèves