Grève des mineurs de 1948

Mineur réhabilité… bien tardivement

Brève
05/12/2020

wiki media

Une habitante de Forbach, après des années de bataille judiciaire, vient enfin d’obtenir satisfaction : le Conseil constitutionnel a confirmé le caractère abusif d’un certain nombre de licenciements de mineurs (dont celui de son père) lors des grèves de 1948 et 1952.

Licencié, mis sur liste noire, son père n’avait retrouvé du travail qu’en 1953. Comble de malheur, il était mort en 1961 d’un accident du travail.

Jules Moch, membre du parti socialiste, ministre de l’intérieur, était à ce titre à la tête de la répression.

Les dernières brèves