Groupement de Coopération Sanitaire

Privatisation : la preuve par le déficit

Brève
18/09/2020

Dans son assemblée générale qui a eu lieu au début de l’été, le groupement de coopération sanitaire (GCS) « Pôle santé sud haut-marnais » a affiché des déficits. Créé en 2017, le GCS était présenté comme une « solution organisationnelle innovante » et un moyen « d’assurer l’avenir de l’offre de soins dans ce territoire ».

En réalité, à part passer au privé les activités de chirurgie et les unités de surveillance continue, pas grand-chose n’a changé.

Le privé est toujours présenté par le gouvernement et les pouvoirs publics comme un moyen de résoudre les problèmes, il est surtout un moyen d’enrichir ceux qui se voient accorder ces concessions.

Les dernières brèves