Matériel électoral

Quand l’économie de marché est aux commandes…

Brève
22/02/2020

A l’heure où tous les candidats font des déclarations d’amour immodéré pour l’écologie, la réalité du marché capitaliste revient dans cette campagne électorale. Ainsi à Metz la propagande électorale est mise sous enveloppe à Raon-L’Etape dans les Vosges. A Nancy, c’est à Rouffach dans le Haut-Rhin.

Le matériel électoral imprimé à Nancy ou Metz va donc voyager en camion jusqu’au Haut-Rhin ou dans les Vosges, avant de faire le chemin inverse par la Poste. A l’heure des économies d’énergie et de la diminution du transport routier cela fait tâche !

L’unique raison en est qu’au lieu d’embaucher des salariés sur place pour faire le travail comme cela se faisait il y a peu, les préfectures font désormais appel à des sociétés privées de routage qui récupèrent ainsi un marché.

Alors on peut nous faire tous les discours écolo qu’on veut, tant qu’on ne remet pas en cause l’économie de marché, le capitalisme,… c’est du vent et du baratin. Et ils sont nombreux les candidats à repeindre en vert leur devanture !

Les dernières brèves