ArcelorMittal Florange :  Une direction irresponsable

Echo d'entreprise
19/03/2020

Dès le 9 mars, la presse régionale a révélé qu’une première salariée d’ArcelorMittal à Florange avait été testée positive au coronavirus. D’autres cas sont apparus par la suite et les syndicats comme les salariés demandaient des mesures pour protéger leur santé.

Pour la direction, pas question de fermer les installations et d’arrêter de produire. Même après l’intervention de Macron, lundi 16 mars, appelant au confinement. Les 2 000 salariés de Florange étaient appelés par une direction complètement irresponsable à venir travailler alors que tous les syndicats demandaient l’arrêt de la production.

Mercredi 18 mars, devant l’émotion provoquée par l’annonce qu’un jeune travailleur infecté par le coronavirus était en réanimation, la direction s’est finalement réduite à arrêter les installations où il y a au plusieurs cas avérés de coronavirus.

Mais, en même temps, la direction a comme objectif de « redémarrer le 23 mars ». On est bien loin de la quatorzaine recommandée. Irresponsables, les patrons le sont à tout point de vue, y compris vis à vis de la santé des travailleurs. Ce n’est pas vital de produire de la tôle, il n’y a que le fric qui guide les décisions d’ArcelorMittal !