Maisons forestières (Haute-Marne)

Une manifestation bienvenue

Brève
25/09/2020

Les personnels de l'agence de Haute-Marne de l'Office national des forêts, rejoints par des élus, ont manifesté leurs inquiétudes, mardi 15 septembre au matin, devant la préfecture à Chaumont. En effet, alors que le travail ne manque pas dans les maisons forestières, que plusieurs espèces sont menacées du fait de la sécheresse et qu’un parc national des forêts a été créé, la direction de l’ONF du 52 continue à supprimer des postes. Ce n’est pas nouveau puisqu’en vingt ans, les effectifs de l’ONF ont fondu de moitié à travers le pays, passant de 16 000 à 8 000. En Haute-Marne, il reste aujourd’hui moins d’une centaine d’agents.

L’État ne cesse d’économiser sur les services utiles. Ses décisions sont absurdes du point de vue de l’entretien de la forêt, mais très logiques finalement : elles servent à générer des capitaux à mettre à disposition des capitalistes. La réaction des travailleurs des forêts est une bonne chose. Elle montre que la seule manière de se défendre, même en matière d’écologie, reste la lutte de classe.

Les dernières brèves