Groupe hospitalier de Chaumont

Une opacité qui masque les économies sur la santé

Brève
18/09/2020

Des rumeurs courent sur la possible scission de l’hôpital de Chaumont et des hôpitaux de Langres et de Bourbonne, qui seraient respectivement rattachés à Saint-Dizier et Dijon.

L’Agence régionale de Santé dément, mais on sait quelle confiance on peut lui accorder vu les décisions récentes, durant le confinement et après, où les soignants étaient mis devant le fait accompli.

Mais au-delà de la scission possible de ces Groupements Hospitaliers de Territoire, il y a le scandale que constitue le regroupement d’établissements, à la seule fin de concentrer des moyens pour économiser sur la santé.

Car ce qui a motivé la mise en place des 135 GHT sur tout le territoire n’était absolument pas guidé par une volonté de mieux soigner, mais par un souci de faire fonctionner la santé au moindre coût.

Autant dire que quelle que soit la décision finale, les intentions de l’ARS et du gouvernement sont très claires.

Les dernières brèves