Base BA 113 - Saint-Dizier

Une visite qui n’augure rien de bon

Brève
11/03/2021

La ministre des Armées Florence Parly a visité la base BA 113 de Saint-Dizier, en Haute-Marne, vendredi 5 mars. Elle s’est félicitée de voir qu’un plan mis en œuvre l’année dernière, impliquant une collaboration avec le constructeur Dassault, avait permis d'augmenter de 70 à 82 le nombre de Rafales disponibles pour des opérations extérieures comme au Mali ou vendus à des dictatures comme celle d’Arabie Saoudite, troisième client de Dassault.

Quand on sait qu’un seul de ces engins coûte plus de 50 millions d’euros et que le coût d’entretien à l’année de la flotte est évalué à plusieurs centaines de millions d’euros, ça laisse songeur sur les milliards dilapidés par l’Etat français pour satisfaire les profits des Dassault et autres Lagardère. Avec de telles sommes, combien de lits d’hôpitaux, d’écoles, de crèches pourrait-on construire ?

Les dernières brèves