Le Républicain Lorrain :  Lutte ouvrière rencontre ses camarades à Thionville

Article de presse
20/04/2019

Privée de débat sur France 2 le 4 avril dernier (comme d'autres petits partis), Nathalie Arthaud tête de liste Lutte ouvrière aux Européennes privilégie « la campagne militante », en région, sur le terrain.

Vendredi, en fin de journée, elle a répondu à l'invitation de ses camarades locaux pour animer une réunion salle Verlaine à Thionville.

Elle était accompagnée de deux Lorrains qui figurent également sur la liste LO : Mario Rinaldi, travailleur à la Sovab de Batilly, et par Pierre Nordemann, employé à la Caf de Nancy.

« Nous sommes dans une période où les gens ont envie de discuter, de s'exprimer », rappelle Nathalie Arthaud. « Il faut profiter des élections pour défendre la nécessité d'augmenter les salaires et les pensions de retraite », défend-elle.

Clin d'œil assumé au mouvement des gilets jaunes. Lutte ouvrière prône par ailleurs la répartition du travail « entre tous » et le partage des richesses.

« La souscription lancée après l'incendie de Notre-Dame à Paris cette semaine nous prouve qu'il y a de l'argent dans la société. Mais pas pour le logement, les urgences hospitalières, les Ehpad... Et ça, ça nous met en colère. »

 

  • La phrase du jour

« Les opprimés n'intéressent pas, notre parti non plus » , déplore Nathalie Arthaud, tête de liste Lutte ouvrière aux élections européennes. « Nous nous plaçons du point de vue de ceux qui n'ont pas la parole or nous sommes régulièrement écartés par les grands médias... »

© Le Républicain Lorrain, Samedi le 20 Avril 2019 / Ouverture 57F / Edition de Thionville / Ouverture 57F Droits de reproduction et de diffusion réservés