Boulogne Bioferries

De bien « bio » profits en vue ?

Brève
19/05/2022

Une « compagnie maritime » a annoncé qu’elle voudrait assurer une nouvelle liaison Boulogne-Douvres. Son nom : Bioferries.

Pour toucher de l'argent public, les capitalistes mettent du bio partout. Le directeur de cette compagnie, Curt Stavis le dit lui-même « Il n’est pas difficile en ce moment de trouver des financements pour des projets hyper-écolo ». Vu que les passagers ne vont sûrement pas pédaler sur le ferrie, le "bio" c'est juste de l'affichage.

C’est le même chasseur de subventions qui avait déjà fait le coup avec Speedferries, pour assurer une liaison Boulogne/Douvres entre 2004 et 2008 : il avait touché les subventions... avant d'arrêter la liaison.

Le « bio », c'est juste le dernier prétexte à la mode pour que les politiciens déversent de l'argent public à des rapaces capitalistes. Ces politiciens comme les maîtres qu’ils servent n’ont que faire de la planète.

Les dernières brèves