Transdev Béthune

En grève pour les salaires

Brève
02/06/2022

Lundi 30 mai, le patron a mis le feu aux poudres en déclarant que l’augmentation de salaire ne serait que de 0,9 %, et c’est tout, en quittant la réunion. Plusieurs salariés, notamment les plus jeunes, ont appelé à faire grève. 92 chauffeurs se sont retrouvés devant l’entreprise.

Le mouvement de grève continue encore jeudi 2 juin pour réclamer 15 % d’augmentation pour tous. Les salaires et les conditions de travail sont parmi les pires du groupe Transdev : pour 13 heures d’amplitude horaire, seules 5 heures sont parfois payées. Des salariés avec des dizaines d’années d’ancienneté ne touchent pas plus de 1 300 € par mois, en prenant leur service à 5h et en rentrant chez eux vers 19h. Les apprentis ne touchent que 1 000 € pour un volume horaire de 45 heures par semaine.

C’est un ras le bol général qui s’exprime face au mépris du patron, qui a fait installer des boîtiers mouchards dans les bus pour surveiller la conduite des salariés.

Les grévistes ne veulent pas se laisser faire sans rien dire, ils ont bien raison !

Les dernières brèves