Usine Arc – Pas de Calais

Gilets jaunes, débrayage et rassemblement, les travailleurs d’Arc International expriment leur refus de travailler plus

Brève
10/01/2019

Mardi 8 et mercredi 9 janvier, une grande partie des ouvriers en équipe de nuit ont tenu à manifester leur mécontentement en revêtant un gilet jaune. C’était une façon de protester contre les mesures envisagées par la direction au prétexte de prétendues difficultés de l’entreprise. En réalité les actionnaires veulent carrément doubler ses résultats en « rationalisant », comme dit la direction, les horaires de travail, c'est-à-dire en diminuant le nombre de salariés et en augmentant le temps de travail.

Le CE extraordinaire qui se tenait jeudi 10 janvier a entériné comme prévu les rumeurs orchestrées par la direction depuis des semaines. Une partie des ouvriers, près d’une centaine, se sont retrouvés au rendez-vous donné par les syndicats SUD et FO, à l’issue du CE, pour venir aux informations et aussi pour dire qu’ils n’étaient pas d’accord pour travailler plus… pour un salaire de misère.

Un nouveau rendez-vous a été pris : mardi 15 janvier, jour où la direction commence ses manœuvres d’attaque contre les travailleurs.