Chine, Bangladesh...

Les profits du textile suintent le sang

Brève
28/04/2021

Lundi 11 avril, des associations ont déposé plainte contre des multinationales du textile pour crime contre l’humanité et travail forcé des Ouïghours en Chine.

Mais l’exemple du drame du Rana Plaza au Bangladesh, il y a précisément 8 ans, nous rappelle à quel point les lois ont peu de poids face aux multinationales. 1138 ouvrières y sont mortes et 2 000 autres ont été blessées.

Auchan, dont le siège social est dans la région, a été mis en accusation deux fois par des associations au tribunal de Lille, pour le Rana Plaza. En vain. Pourtant, des étiquettes de la marque textile d’Auchan « In Extenso » avaient été retrouvées dans les débris du Rana Plaza.

Huit ans après, une enquête est toujours en cours : selon des associations, il y aurait blocage du dossier de l’instruction à un haut niveau.

Pour en finir avec toute forme d’exploitation des travailleurs, il faudra abolir la domination des capitalistes.

Les dernières brèves