Hermes-Boissons – Hermes (Oise)

Les vautours à l’œuvre

Brève
20/10/2022

Hermes Boissons est en redressement judiciaire depuis le 13 septembre dernier. Ses 84 salariés sont sur la sellette.

En 2018, l’usine Tropicana d’Hermes, près de Beauvais, était sacrifiée par son propriétaire, le groupe Pepsico, et revendue à un spécialiste de la reprise d’entreprises en difficulté, Navigator Capital. Ce dernier promettait monts et merveilles à ses 90 ouvriers.

En 2020, la Région accordait 300 000 euros à l’entreprise. Il y a exactement un an, en novembre 2021, le ministre des PME venait en personne déposer un prêt de 800 000 euros aux pieds de Hermes Boissons, déclarant « On a de la chance d’avoir de telles sociétés sur notre territoire »

Dépecée par ses vautours successifs, avec la complicité de l’État, l’entreprise est au bord du gouffre. Mais l’argent n’est pas perdu pour tout le monde !

Les dernières brèves