Lille amendes

L’État toujours plus racketteur

Brève
15/08/2021

Depuis le 5 juillet, le service public de Lille Amendes ne reçoit presque plus d’usagers. Le manque de personnel est flagrant.

Les joindre par téléphone ou par mail est un parcours du combattant. Contester une procédure, empêcher une saisie sur salaire est devenu quasi impossible.

Les plus frappés par cette mesure de fermeture au public sont évidemment les travailleurs, c’est-à-dire ceux aux plus petits revenus. Un travailleur qui ne peut pas payer son amende de 135 euros pour non-port du masque risque de se retrouver ensuite avec une amende majorée et pour finir une saisie sur salaire.

Encore une fois, l’État est impitoyable envers les travailleurs et s’il veut remplir toujours plus ses caisses, c’est pour pouvoir arroser ensuite le grand patronat.

Les dernières brèves