Roquette Lestrem (62)

Non aux suppression d’emplois !

Brève
07/05/2021

Le groupe Roquette (3 400 salariés), géant de l'agroalimentaire, annonce sa volonté de supprimer des emplois sur 2 ans, en utilisant des ruptures conventionnelles. Un syndicat évoque près de 200 suppressions.

La direction déclare que ce seraient des "départs volontaires". Elle ne se cache pas de chercher "à consolider sa position d'acteur majeur". En langage patronal, ça veut dire "faire plus de profit", en se débarrassant du maximum de travailleurs et en surexploitant ceux qui restent.

Mais supprimer des emplois en période de crise est criminel... et aggrave la crise.

La famille Roquette affiche plus de 3 milliards d'euros de fortune, tirée de l'exploitation de générations de travailleurs. De l'argent, elle en a pour maintenir les emplois.

Les dernières brèves