Nouveau port de Calais

Où sont les intérêts des travailleurs ?

Brève
11/09/2021

Tout la presse célèbre l’extension du port de Calais, actuellement le plus gros chantier portuaire européen. Et la population est conviée à se réjouir de son inauguration.

Mais dans une ville depuis longtemps frappée par le chômage, les travailleurs n’ont pas vu les retombées des profits colossaux générés par le trafic transmanche entre Calais et Douvres. C’est pour servir les intérêts des compagnies de ferries que cet aménagement a été conçu, financé avec l’argent public. Malgré le ralentissement du trafic en 2020 dû à la fermeture des frontières consécutive au Brexit et à l’épidémie de covid, les deux rivales, DFDS et P&O, continuent à engranger des bénéfices énormes. L’appât du gain est tel que, récemment DFDS a lancé un nouveau super-ferry, que la P&O est en train de construire deux navires destinés à cette ligne, et qu’un 3ème requin s’est immiscé dans le Détroit, Irish Ferries.

Avec un port plus grand et plus moderne, M. Puissesseau, le président de la société d’exploitation des ports du détroit, a de quoi être aux anges : il voit s’élargir encore l’horizon de ses profits.

Mais les travailleurs eux ne sont pas concernés.

Les dernières brèves