PSA Hordain :  Pour encaisser les cadeaux du gouvernement, toujours prêt !

Echo d'entreprise
10/09/2020

A PSA Hordain, il y a en ce moment près de 200 intérimaires. Même s’ils sont taillables et corvéables à merci, PSA considère qu’ils sont trop chers. Alors, il leur propose de changer de statut et de devenir « contrats pro » (contrats de professionnalisation).

On leur explique que « ça ne change rien, c’est même mieux ». Mais ce n’est pas vrai pour les intérimaires qui perdront la prime de fin de mission. En échange, ils recevront au bout de 2 ans un papier qui attestera qu’ils ont travaillé dans l’automobile, mais ce n’est pas ça qui leur donnera une embauche…

Par contre, pour PSA, c’est mieux : le groupe touchera des subventions de l’État – avec nos impôts – pour chacun des contrats pro. Elles viennent d’être revalorisées. Suivant les cas, elles peuvent varier de 2 000 € à 8 000 € par contrat. Et plus à venir l’année prochaine.

Les actionnaires de PSA vont pouvoir s’enrichir un peu plus sur le dos des intérimaires et de tous les travailleurs qui payent des impôts !