Transport

Privatisation du ferroviaire, poule aux œufs d’or pour capitalistes

Brève
02/04/2021

L’ouverture à la concurrence des trains régionaux en Hauts-de-France, s’accélère. Trois premiers secteurs devraient être privatisés dès 2024. Parmi les postulants, il y a le groupe multinational Transdev. Il appartient à 66 % à la Caisse des dépôts et à 34 % au groupe privé Rethmann, détenu par la famille milliardaire du même nom.

Les directeurs de Transdev se vantent de vouloir « redonner le goût du train aux usagers qui l’ont perdu », « en allant chercher de la performance ». Derrière ces belles paroles, la réalité c’est qu’ils viennent chercher de juteux profits sur le dos de la collectivité : 72 millions d’euros d’argent public sont déjà prévus pour remettre les lignes à neuf avant la privatisation !

Et ce seront des pressions supplémentaire sur les cheminots pour réduire les salaires et aggraver les conditions de travail. Quant aux usagers rien ne garantit l’amélioration du transport.

 

Les dernières brèves